Image default
Informatique et Internet

La sécurisation des multiclouds au sein des datacenters

Notez cet article

Le multicloud est un dispositif qui effraie encore les entreprises. La principale raison évoquée est notamment la sécurité relative au déplacement de leurs applications. Toutefois, en faisant appel à des spécialistes et en prenant les précautions nécessaires, les risques peuvent être minimisés, voire éliminés.

Comment sont protégées les données et applications dans les datacenters ?

La sécurité périmétrique et les systèmes de protection habituels, généralement complexes et difficiles à gérer, mis en place par les entreprises et les datacenters sont devenus obsolètes avec l’arrivée du Cloud.

Au sein des datacenters, le dispositif « château-fort » a aussi désormais fait son temps. Les innovations technologiques ont toutefois permis de créer un mode de sécurisation des réseaux et des infrastructures plus évolué et sûr. Il s’agit de la mise en place de pare-feu aux performances accrues, offrant un niveau de protection optimal.

Ces dispositifs de blocage d’intrusion nouvelle génération offrent la possibilité de simplifier la cartographie des personnes autorisées à accéder aux données ou aux applications jusqu’aux endpoints. Ils permettent ainsi de détecter et d’empêcher toute tentative d’entrée forcée dans le système.

Les différents outils de sécurisation virtuels

Si les méthodes classiques consistent à séparer les réseaux publics et privés et à limiter le nombre de points de connexion protégés par des systèmes de défense de périmètre, les outils de sécurisation virtuels actuels permettent de surveiller et de quantifier le flux entre les datacenters et les Clouds.

  • La microsegmentation

La microsegmentation est recommandée pour l’optimisation de la sécurité dans un environnement multicloud. Elle répond parfaitement aux besoins des datacenters (privés et publics), mais peut, et devrait aussi être déployée au sein des campus, des sites clients et des infrastructures distantes.

Créer des points d’accès directs, sécurisés, au Cloud peut aussi aider à « dégorger » l’accès à votre infrastructure et à améliorer sa résilience.

  • La DLP ou prévention de pertes de données

La DLP sert à vérifier en temps réel des flux de données en vue d’identifier les intruses et de les bannir. Elle permet également de les localiser et de prendre les précautions qui s’imposent, assurant ainsi une sécurisation optimale du multicloud en datacenter.

  • Une politique de sécurisation homogène

La sécurité des infrastructures comme les datacenters doit faire l’objet d’une stratégie bien pensée et répondant aux enjeux du Cloud. La stratégie doit également permettre de prendre en charge l’ensemble des moyens mis en œuvre et d’assurer une gestion homogénéisée au sein des différents environnements.

Les entreprises qui ne disposent pas de moyens humains, matériels et logiciels pour la conception et l’application d’une politique adaptée à leurs besoins peuvent cependant recourir à des spécialistes de la sécurisation dans le Cloud. Ces experts peuvent en effet créer des solutions sur mesure répondant aux exigences des différents métiers et infrastructures.

Related posts

Un appareil qui est à votre écoute et qui vous aide

Laurent

Comment garantir la continuité de l’activité informatique en cas de sinistre ?

sophie

Le logiciel de gestion des congés payés : pratique et économique !

Laurent